dimanche 29 novembre 2020

5 tendances pour les vacances post-Covid

Le secteur du tourisme reprend des couleurs avec l'arrivée du soleil et des vacances. La demande repart, le tourisme local est privilégié et les...

Thaïlande : la reprise progressive des vols internationaux

Les vols internationaux vers la Thaïlande seront encore interdits jusqu’au 31 juillet 2020. Mais cette interdiction pourra être levée sous certaines conditions et pour certaines personnes. Explications.

Un assouplissement de l’interdiction

L’interdiction concernant les vols internationaux vers la Thaïlande s’assouplit peu à peu mais toujours sous certaines conditions. En effet, seuls les passagers thaïlandais ou les personnes appartenant à certaines catégories d’étrangers seront autorisées à atterrir sur les terres thaïlandaises avant le 31 juillet 2020.

La liste des passagers autorisés

L’assouplissement de l’interdiction de vol en provenance de l’étranger concerne donc :

  • les ressortissants thaïlandais ;
  • les personnes qui disposent d’une dérogation ;
  • les personnes invitées par le Premier ministre ;
  • les personnes chargées de résoudre des problèmes liés à l’épidémie ;
  • les conjoints, parents ou enfants d’un ressortissant thaïlandais ;
  • les ressortissants non thaïlandais bénéficiant d’un titre de résidence en cours de validité ou d’un permis de travail valide ;
  • les transporteurs de marchandises ;
  • les membres d’équipage qui doivent voyager dans le Royaume ;
  • les ressortissants non thaïlandais qui étudient dans un établissement d’enseignement ;
  • les ressortissants non thaïlandais qui doivent se faire soigner en Thaïlande (hors Covid-19) ;
  • les personnes en missions diplomatiques autorisées par le ministère des Affaires étrangères ;
  • les ressortissants non thaïlandais autorisés à entrer en Thaïlande grâce à un arrangement spécial avec un autre pays.

Entre ouvertures et inquiétudes

Bien que les frontières commencent à rouvrir petit à petit et que nous ayons tous envie de partir loin, la prudence est encore de rigueur. En effet, il reste préférable de ne pas envisager de voyager à l’étranger avant un long moment. Il faudra être patient avant de grimper à bord d’un avion pour découvrir des horizons plus lointains. Si vous le pouvez, il est conseillé de rester en France notamment pour la saison estivale 2020. N’oublions pas que le virus est encore bien présent !

Vers un tourisme plus local

Pour finir, l’été 2020 sera l’occasion de nous orienter vers un tourisme de proximité. En effet, il est conseillé de préférer des vacances plus locales. C’est une bonne chose pour le tourisme français qui pourra ainsi remonter la pente. Et pour les Français ce sera idéal pour redécouvrir nos si belles régions qui regorgent d’activités. Plage, montagne, sport, nature, culture, gastronomie ou encore shopping, notre territoire dispose de tout ce qu’il faut pour des vacances réussies et surtout plus sûres.

Laisser une réponse

Please enter your comment!
Entrez votre nom

Articles récents

5 tendances pour les vacances post-Covid

Le secteur du tourisme reprend des couleurs avec l'arrivée du soleil et des vacances. La demande repart, le tourisme...

Ouverture des frontières : les touristes qui ne peuvent pas voyager en Europe

La réouverture des frontières en Europe ne concerne pas encore tous les voyageurs. En effet, l'Union européenne vient de...

Thaïlande : la reprise progressive des vols internationaux

Les vols internationaux vers la Thaïlande seront encore interdits jusqu'au 31 juillet 2020. Mais cette interdiction pourra être levée...

Tourisme en Haute-Savoie : les évènements à ne pas manquer

Si vous avez envie de visiter la Haute-Savoie, en plus de profiter des paysages montagneux de la région, de...

Taille, contenance, forme… Comment choisir sa valise pour un voyage en avion ?

Entre le choix des dimensions, la contenance en litres, mais aussi le choix entre un bagage souple ou une...

Voyager en Boeing 777-300ER : quelle est la meilleure place ?

Si vous vous apprêtez à réserver une place pour un vol long-courrier, alors la question du siège se pose...

A lire également