Orientation professionnelle : les questions à se poser

Avant de connaître le type de métier que vous exercerez plus tard, il est important pour vous, de vous poser quelques questions.

Cet exercice préalable vous permettra de connaître vos forces ainsi que vos faiblesses. Avez-vous besoin de connaître ces questions à se poser sur l’orientation professionnelle ? Ce guide vous en dira plus.

A découvrir également : Comment savoir si on a le droit à une formation?

1re interrogation : qu’est-ce qui vous plaît ou pas ?

La première interrogation à formuler parmi les questions à se poser sur l’orientation professionnelle renvoie à ce qui vous plaît ou ce qui ne l’est pas.

Sur une feuille, faites l’inventaire de tout ce qui relève de votre passion. Mettez également ce que vous détestez faire. Vous pouvez vous demander si travailler en groupe vous passionne ou pas. C’est le lieu de savoir si vous aimez vendre ou être par exemple dirigé par une tierce personne.

A lire en complément : Quels sont les métiers du numérique ?

Cette première interrogation a pour objectif de faire découvrir vos talents cachés. En listant donc ce qui vous plaît et les éléments que vous détestez, cela vous permet d’avoir une vision claire sur votre débouchée finale.

En plus de cette interrogation, vous pouvez chercher à savoir la personne qui pourra mieux vous orienter.

Sur ce, portez votre choix sur un inconnu armé d’expériences. Il prêtera oreille à tout ce que vous direz, mais s’abstiendra d’opiner sur vos choix.

2e interrogation : quelles sont vos qualités ?

L’interrogation relative aux qualités apparaît également dans les questions à se poser sur l’orientation professionnelle.

Vous avez une idée de ce qui vous fait plus plaisir ; la définition de vos atouts personnels renforcera plus ce que vous aimerez faire. Il s’agit ici de faire une projection en vous imaginant pratiquer ce métier aimé.

Désirez-vous devenir médecin chirurgien plus tard ? Imaginez-vous en face d’un patient ayant une blessure béante. Retenez que les recruteurs aiment avoir chez leurs employés les qualités relatives à la politesse, l’organisation et la bonne relation.

Mirez-vous dans ces qualités par exemple. Cependant, vous devez faire le distinguo entre la vie privée et professionnelle. Vous pouvez demander l’avis de vos amis.

3e interrogation : quel métier souhaitez-vous faire plus tard ?

La troisième question que vous pouvez vous poser concerne le métier que vous ferez plus tard. Faites la liste de 4 à 5 professions dans lesquelles vous vous sentirez à l’aise.

Mettez dans la liste 2 emplois que vous envisagez de faire quand vous étiez enfant et 3 autres liées aux interrogations susmentionnées. Si vous voulez, allez sur onisep.fr pour vous enquérir davantage du fonctionnement de ces professions.

Vous verrez si réellement celles-ci riment avec vos souhaits. L’objectif que vise cette question est de vous amener à avoir une idée précise du travail que vous ferez après vos formations académiques.

De plus, demandez-vous le type d’étude que vous ferez et qui débouchera sur le métier choisi. Il en existe deux : la formation théorie-pratique et la formation initiale.