Puis-je faire une formation en étant au chômage ?

Aujourd’hui, bon nombre de personnes se retrouvent au chômage faute de manque d’emplois disponibles sur le marché. Pour éviter la perte de temps, certains demandeurs d’emploi préfèrent se former dans d’autres domaines ou approfondir leur formation de base. Cet article expose les différentes modalités qui s’offrent aux chômeurs pour effectuer d’autres formations.

Les différentes formations qui sont effectuées par les chômeurs

Pour permettre aux chômeurs de satisfaire leurs besoins vitaux, ils bénéficient d’une indemnité octroyée par le gouvernement en place. Ainsi, plusieurs demandeurs d’emploi effectuent d’autres formations supplémentaires tout en percevant l’indemnité. Ces formations sont effectuées dans le cadre d’un perfectionnement ou d’une reconversion. D’autres chômeurs font la formation pour acquérir de nouvelles compétences demandées sur le marché de l’emploi. De la même manière, certains font la formation pour valider leurs acquis d’expérience afin de mieux valoriser leur curriculum vitae.

A lire également : Comment se servir de son CPF ?

Par ailleurs, les conditions pour faire la formation varient en fonctions du types de formation recherchée et du statut du demandeur d’emploi. De même, certains droits permettent aux chômeurs de suivre leur formation en toute quiétude. En effet, Pôle emploi propose des dispositifs aux chômeurs pour leurs permettre de faire la formation. Aussi, d’autres organisations en partenariat avec l’État et les opérateurs de compétences (OPCO) financent aussi ces formations pour les chômeurs.

En outre, le demandeur d’emploi peut faire tous les types de formation qu’il souhaite pourvu qu’elle soit reconnue par Pôle emploi. Suivant cette logique, le chômeur peut effectuer un stage professionnel ou suivre des cours théoriques par correspondance ou en présentiel. Il a également la possibilité d’avoir un contrat de travail par un apprentissage ou par une professionnalisation.

A voir aussi : Comment savoir si on a le droit à une formation?

La formation peut être aussi un contrat unique pour une insertion dans la vie professionnelle. Pour finir, au cours de la formation, les chômeurs reçoivent des rémunérations octroyées par l’agence de services et de paiement (ASP). Cette aide financière varie selon le type de formation et la situation du demandeur.

Les conditions de validation de la formation effectuée par les demandeurs d’emploi

Pour la mise au point de votre projet de formation, le gouvernement a instauré le conseil en évolution professionnelle. C’est un dispositif gratuit qui garantit à tout chômeur une formation par le biais des services de Pôle emploi. Pour valider la formation, elle doit être inscrite à partir du projet personnalisé d’accès à l’emploi (PPAE). Ce projet est élaboré conjointement avec les services publics de l’emploi et le Pôle emploi.

Par ailleurs, durant la formation, l’Aref (aide au retour à l’emploi formation) remplace l’ARE (l’allocation d’aide au retour à l’emploi) sous forme d’indemnité. Il est capital de savoir que la formation demander doit avoir une durée minimale de 40 heures. De la même manière, la formation ne doit pas excéder une durée maximale de 3 ans. De tout ce qui précède, il est bien possible de faire une formation en étant au chômage. Pourvu que l’organisme qui propose la formation soit reconnue par Pôle emploi.