Quel est le principe du bilan de compétences ?

Le bilan de compétences est un droit auquel sont éligibles tous les travailleurs et demandeurs d’emploi. Défini par l’article L6313-10 du Code du travail, il peut être réalisé par un travailleur sur sa propre initiative ou à l’initiative de son employeur.

Ayant récemment entendu parler de la démarche, vous manquez d’informations sur son objectif, son utilité et son déroulement ? Lisez ce guide pour découvrir en détails le principe du bilan de compétences.

Lire également : Quels sont les métiers du numérique ?

Bilan de compétences : qu’est-ce que c’est et qui peut en profiter ?

Des approches de définition du bilan de compétences, il en existe beaucoup. Dans le Code du travail, le législateur consacre l’article L6313-10 à la présentation du titre. Pour faire simple, le bilan de compétences est une démarche d’analyse. Il permet de faire le point des compétences professionnelles et personnelles, ainsi que des motivations pour mieux définir un projet professionnel.

Le bilan de compétences s’adresse à tous les travailleurs, quels que soient leurs secteurs d’activité et aux demandeurs d’emploi. Au terme de cette démarche, il est possible d’opérer une reconversion professionnelle, de suivre un projet de formation ou de mieux structurer son plan de carrière préexistant.

A voir aussi : Salaire post-BPJEPS : découvrez vos perspectives financières

Bilan de compétences : pourquoi et quand le réaliser ?

Plusieurs raisons peuvent motiver la réalisation d’un bilan de compétences. Généralement, les travailleurs s’intéressent à la démarche lorsqu’ils souhaitent prendre en main leurs carrières professionnelles et en anticiper l’évolution. Le titre est également exploité en cas de doute, de perte d’intérêt professionnel, d’envie de changement, etc.

Puisque les cas de figure sont légion, on recommande de faire un bilan de compétences lorsqu’on envisage de se faire former.

Quel est le principe du bilan de compétences

Vous pouvez également réaliser un bilan de compétences avant une reconversion professionnelle ou un reclassement. Dans l’idéal, la démarche doit précéder toute décision de changement qui peut impacter votre carrière de manière drastique.

Comment se déroule le bilan de compétences ?

Le bilan de compétences se déroule avec le concours d’un consultant. Le professionnel est extérieur à l’entreprise où évolue le travailleur qui désire faire son bilan de compétences. De nombreuses séances d’échange de 2 à 3 heures sont organisées. Elles se déclinent sur plusieurs semaines.

S’il dure plusieurs mois, le bilan de compétences couvre exactement 24 heures. Dans sa mise en œuvre, la démarche se décline en trois étapes principales.

D’abord, le travailleur est écouté par le spécialiste pour que sa demande et les résultats qu’il attend de la démarche soient clarifiés. Ensuite sur plusieurs séances, le salarié dresse le point de ses compétences. Il bénéficie d’orientation de la part du consultant et dispose de temps de réflexion pour ne rien omettre.

Pour finir, le consultant fournit au travailleur un document de synthèse. Il recense les compétences du salarié et expose les meilleures pistes pour réaliser son projet professionnel.

Combien coûte le bilan de compétences et comment le financer ?

Vous devez savoir que le bilan de compétences est une démarche très coûteuse. En fonction du spécialiste et des organismes sollicités, son coût peut varier entre 1 500 et 3 000 euros. Heureusement, la démarche peut être financée par le CPF. Mieux, il est possible de faire intervenir l’employeur dans son financement dans quelques cas.

Les bénéfices du bilan de compétences pour votre carrière

Il ne faut pas oublier que le bilan de compétences peut vous aider à faire des choix professionnels éclairés. Il permet une meilleure connaissance de soi, la découverte ou la confirmation d’une voie professionnelle, l’élaboration d’un projet professionnel réaliste et en cohérence avec vos aspirations. Les avantages sont multiples : vous serez plus sûr de vous pour entreprendre les démarches nécessaires, pourrez anticiper les mutations du marché du travail, et avez toutes les clés pour construire votre avenir professionnel.

Le bilan de compétences est un outil précieux qui permet aux salariés comme aux demandeurs d’emploi de mieux se connaître et d’envisager leur carrière avec plus de recul. Si cette prestation coûteuse peut effrayer au premier abord, vous devez prendre en compte ses bénéfices à long terme. N’hésitez donc pas à envisager un tel dispositif si vous êtes en quête d’évolution professionnelle !

Les limites et les critiques du bilan de compétences

Il faut souligner que le bilan de compétences peut présenter certaines limites et critiques. Certains experts remettent en question la pertinence des résultats obtenus, jugeant qu’il s’agit avant tout d’une analyse superficielle qui ne permet pas une véritable prise en compte des aspirations profondément enfouies.

Effectivement, les résultats peuvent être biaisés par l’impression que vous avez envie de donner aux professionnels chargés du bilan. Il faut noter que ce dispositif n’est pas adapté à tous les types de personnalités ou de métiers : certains individus peuvent avoir du mal à identifier leurs points forts ou leurs faiblesses, tandis que d’autres pourront se sentir cantonnés dans leur domaine professionnel actuel sans réelles possibilités d’évolution.

Face à ces critiques, il est nécessaire d’insister sur l’importance du choix du prestataire et surtout sur les objectifs clairs fixés au préalable avec lui. Pour éviter toute déception et maximiser l’efficacité du bilan de compétences, celui-ci doit être envisagé comme un premier pas vers une meilleure connaissance et acceptation de soi-même plutôt qu’un moyen miracle pour trouver sa voie professionnelle définitive.